Valère Germain

Pour le site web unolympique j’ai rédigé un petit article sur Valère Germain et ses performances lors des dernières saisons de Ligue 1. Vous pourrez le retrouver ici : http://www.unolympique.com/omalytics-analyse-statistique-de-valere-germain/

Tirs cadrés et 3e place

Garcia : "A chaque fois qu'on a été bon dans le pourcentage de tirs cadrés, on a gagné. C'est une donnée importante." #LiveConf — Le Phocéen (@lephoceen) April 19, 2017 Au cours de la saison, Rudi Garcia a souvent insisté sur l’importance des tirs cadrés. Bien que la formulation rapportée ci-dessus soit volontairement simplifiée, dans les faits, regarder les tirs cadrés n’a rien d’idiot. Je l’ai déjà expliqué plusieurs fois ici, la différence de tirs cadrés est très fortement corrélée avec le classement final (coefficient de corrélation de 0.

Accusé Gomis, levez-vous !

Supporters de l’Olympique de Marseille : Vous trouvez Bafé trop lent, trop maladroit, systématiquement hors-jeu ? Vous pensez qu’il n’est pas efficace et que nous avons besoin d’un killer devant pour accéder au podium ? Vous enragez devant le style perso de Bafé qui privilégie toujours la solution individuelle ? En somme vous n’avez qu’une hâte c’est de voir arriver un nouvel attaquant de pointe ? Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, vous avez frappé à la bonne porte puisque nous allons examiner en détail vos griefs, en comparant Bafé Gomis au 15 meilleurs buteurs de Ligue 1 (hors Penalties) :

Diagnostic du jeu de l'OM 2016/2017

La saison qui s’achève pour l’Olympique de Marseille semble vouloir nous laisser des regrets. Un mercato hivernal ambitieux, une équipe de Bordeaux a priori à notre portée et des Lyonnais qui, bien que supérieurs dans le jeu, semblent se montrer fébriles sur cette fin de saison. Ajoutez à cela les points laissés en chemin contre des adversaires réputés plus faibles ou de belles victoires contre St-Etienne, Angers ou Rennes et vous avez tous les ingrédients d’une amère soupe à la grimace.

Un nouveau modèle d'Expected Goals en français

Expected Goals models are like assholes - everybody's got one and they all stink. — Ted Knutson (@mixedknuts) April 6, 2017 Dans le monde anglo-saxon, des dizaines de modèles d’expected goals (xG) sont disponibles à portée de clic. Aux Pays-Bas par exemple, pays de 17M d’habitants, je dénombre via twitter pas moins de 3 modèles plus ou moins partagés. En France, grand pays européen, il n’y a à ma connaissance qu’un seul modèle publique, celui de Julien Assuncao décrit sur les Cahiers du Football.

Distribution de Poisson, sans "s"

Prenons les 1900 matchs des 5 dernières saisons de Ligue 1 (2011⁄2012 - 2015⁄2016) et regardons le nombre de buts par match : Ok chouette. Retenez bien la forme de ce graph, qui représente une distribution. Par exemple, sur les 5 dernières saisons nous nous sommes tapé nous avons assisté à 159 matchs avec 0 buts et seulement 3 matchs avec 9 buts (Lille-Bordeaux 2011⁄2012 : 4-5, Guingamp-Nice 2014⁄2015 : 2-7, Troyes-Paris 2015⁄2016: 0-9).

L'Europa League est-elle nuisible à la santé des clubs de Ligue 1 ?

L’intérêt de l’Europa League, compétition bien moins rémunératrice que sa grande sœur, fait souvent débat : la compensation financière qu’elle offre à ses participants, ou le prestige de son trophée, valent-ils la débauche d’énergie supplémentaire et le risque de blessures qui vont avec ? En m’inspirant de la méthode utilisée par Dan Altman, j’ai cherché à savoir si un club de Ligue 1 engagé dans cette compétition perdait (ou gagnait) des places par rapport à son classement la saison précédente.

Pourquoi les clubs de football doivent se mettre aux stats (si ce n’est pas déjà fait)

1. Parce que c’est efficient Les fournisseurs de données mettent à disposition des clubs une quantité colossale d’information détaillée, couvrant des dizaines de championnats et des dizaines de milliers de joueurs. Le Directeur Sportif malin peut alors monitorer depuis son bureau une grande partie du football professionnel mondial et éviter d’envoyer ses recruteurs aux quatre coins du Globe au petit bonheur la chance. Ces derniers pourront ainsi se concentrer (i) sur la détection des jeunes (ii) sur la confirmation de profils qui poseraient question (iii) sur l’observation des défenseurs, plus difficiles à analyser via les stats.

Que peut (r)apporter Dimitri Payet ?

En ces temps agités de mercato, les débats font rage sur la pertinence du recrutement de Payet. Certains se posent des questions sur le rendement de l’investissement et le risque que cela impliquerait sur les capacités futures du club à recruter quand d’autre remettent en question le rendement sportif du joueur. Afin d’y voir plus clair, je vais tenter de mesurer son impact potentiel sur l’équipe et les conséquences financières qui en découlent.

Qu'ont fait nos attaquants en première moitié de saison ?

Gomis, Thauvin, N’Jie. A eux trois, ils ont inscrit 86% des buts l’équipe et sont nos seuls joueurs à plus d’un but en championnat. En attendant le mercato hivernal et d’éventuels renforts offensifs, retour en chiffres sur leur première moitié de saison. [caption id=“attachment_298” align=“alignnone” width=“880”]En bleu le résultat de la comparaison Thauvin / N’Jie. [/caption] [Sont exclus de l’analyse les penalties et les coup-francs directs – cela n’a de conséquence que pour Gomis, qui voit son total but amputé de 3 unités et pour Cabella qui a marqué son but contre Lorient sur coup franc direct.